Avenir Light est une police épurée et élégante et appréciée des designers. Agréable à regarder, elle s'adapte parfaitement aux titres et paragraphes.

           Dès son plus jeune âge, Marion Jacquemet, mezzo soprano française, est attirée par le monde de l’art et de la scène. Elle obtient un CFEC de danse au conservatoire de Chambéry et un DEM de saxophone au conservatoire de Lyon. C’est dans le cadre de ses études instrumentales qu’elle découvre le chant et l’art lyrique. Elle travaille avec Marcin Habela et Pierre Ribémont au CRR de Lyon puis entre à la Haute Ecole de Musique de Genève. Elle poursuivra sa formation vocale auprès d’Isabelle Henriquez et du professeur Nicolas Domingues.

               Son timbre chaud et rond de mezzo, ses grandes qualités musicales et ses talents de comédienne l’amènent très rapidement sur scène. Elle y défend avec succès Dorabella (Cosi fan tutte de Mozart), Ms. Grose (The Turn of the Screw de Britten), Madeleine (Poule Noire de Rosenthal), et vit ses premières expériences sur la scène du Grand Théâtre de Genève (Ida dans la Chauve Souris de Strauss, Amélie dans La Grande Duchesse de Gérolstein d’Offenbach mise en scène par Laurent Pelly et Maria Bellacanta dans La Sorcière Hillary, spectacle pour enfant de Peter Lund).

 

              Elle a effectué plusieurs prises de rôles entre 2018 et 2020 : Hélène dans La Belle Hélène d’Offenbach dans une production destinée à promouvoir les jeunes talents, rôle qu’elle reprendra à l’opéra de Dijon , Suzuki dans Madama Butterfly avec L’opéra studio de Genève, ainsi que Feklusha dans Katia Kabanova de Janacek à l’opéra national de Lorraine.

           Marion reste soucieuse de découvrir de nouveaux horizons et participe avec bonheur à plusieurs créations notamment un opéra contemporain de Gérard Massini autour de la nouvelle d’Oscar Wilde « Salomé » aux Théâtres de Lausanne, Vevey et Genève.

 Elle incarne également la troisième Dame de la flute enchantée, et  se produit à la Célèbre fondation Gianadda  lors d’une petite messe solennelle de Rossini ou encore un programme Mahler à Paris  ainsi que dans de nombreux oratorios.